Communiqué de presse de Julien Sanchez, Président du Groupe FN-RBM au conseil régional d’Occitanie

Contrairement à ce que le gouvernement se plait à proclamer partout, le chômage en France ne diminue pas : c’est même le contraire.

Ainsi, au niveau national, et selon des chiffres officiels (pourtant souvent calculés avantageusement), il a augmenté de 2,5% sur un an, pour les catégories A, B et C.

Avec des résultats encore plus mauvais que le reste du pays, la Région Occitanie fait peine à voir : le nombre de chômeurs de ces catégories y a augmenté de 2,6% depuis août 2016, soit 14 720 chômeurs en plus, 14 720 situations personnelles difficiles.

De ces chiffres, nous tirons deux enseignements. D’abord, la loi El Khomri, toujours ardemment défendue par Emmanuel Macron, n’a eu que des effets désastreux, puisque le chômage ne cesse d’augmenter.

On ne crée pas des emplois en précarisant les salariés français, nous l’avons toujours dit.

Ensuite, nous constatons l’échec total du fameux « plan Marshall pour l’emploi », lancé en grande pompe par Carole Delga en mars 2016. 18 mois après, le chômage augmente plus vite en Occitanie que dans le reste de la France. Un échec.

En économie, comme dans tant d’autres domaines, Carole Delga devrait faire preuve d’un peu plus de modestie, écouter son opposition du Front National et sortir de l’hyper-communication qui la caractérise : l’Occitanie en a besoin !

Il est temps de protéger les entreprises et les emplois des Français, de les favoriser sur les marchés publics et de libérer l’innovation et les TPE-PME des contraintes juridiques et fiscales. Il est temps aussi de s’intéresser à l’ex Languedoc-Roussillon, véritablement oublié par la nouvelle Présidente qui n’y a toujours pas harmonisé plusieurs dispositifs et ne connaît pas cette ancienne région où elle refuse même d’aller dans certains endroits (parce qu’ils votent mal ?).

Tant de mesures que Carole Delga ne veut pas ou tarde à appliquer. On en voit aujourd’hui le résultat !