Communiqué de presse de Julien Sanchez,

Président du groupe des élus FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie

 

Au moment où la droite, tendance Laurent Wauquiez, tente de faire croire aux Français qu’elle a compris ses erreurs et qu’elle ne se laissera plus attirer par les chimères de la mondialisation à tout prix, le groupe UEDC (Union des Elus de la Droite et du Centre) au Conseil Régional d’Occitanie agit en sens inverse.

 

Lors de la Commission Permanente de ce vendredi 13 octobre, les élus du groupe FN RBM ont déposé plusieurs amendements de bon sens. Comme à leur habitude, les élus de la droite et du centre s’y sont opposés. Pourtant, ces propositions étaient tout à fait légitimes.

 

Parmi elles, notre proposition de doubler l’aide d’urgence (de 50 000 € à 100 000 €) destinée à nos compatriotes ultra-marins touchés par l’ouragan Irma afin de se rapprocher des montants versés par les autres régions. La droite s’y est opposée, tout comme Carole Delga et sa majorité, qui trouvent plus facilement de l’argent lorsqu’il s’agit de solidarité internationale (215 000 euros ce même jour).

 

Les élus FN RBM ont aussi proposé d’intégrer un paragraphe sur la relocalisation économique et la clause Molière dans le « Plan Régional en faveur des Pôles d’Echanges Multimodaux ferroviaires ». Il s’agissait notamment de conditionner l’attribution de subventions à l’engagement de privilégier l’emploi local et les circuits-courts, ainsi que le non-recours au travail détaché. La droite s’y est opposée.

 

Ce n’est pas la première fois que la droite régionale s’allie à la majorité socialiste de Mme Delga pour contrer les propositions de bon sens venant du groupe FN RBM. Les habitants de notre région ne peuvent pas compter sur cette opposition de façade qui passe son temps à approuver les décisions de la majorité.

 

Nos compatriotes sauront faire la différence entre la vraie alternative incarnée par le Front National et cette fausse nouvelle « droite forte » qui suit aveuglément la politique socialiste tout en fuyant le débat d’idées [1] !

 

[1] M. Wauquiez vient de refuser un débat face à Marine Le Pen sur France 2