Communiqué de presse de Laure-Emmanuelle PHILIPPE,
Conseillère régionale d’Occitanie et conseillère municipale de Leucate (11)

Pendant que la justice retoque justement le Schéma Régional Eolien terrestre en ex Languedoc-Roussillon, la Région s’attaque maintenant à la Méditerranée et impose son projet d’éolien offshore au large de Port-La-Nouvelle.
Ce n’est d’ailleurs pas faute d’avoir régulièrement dénoncé l’absence d’études sérieuses préalables ou préconisé un recul suffisant sur l’édification de telles infrastructures.

Où sera l’écologie lorsqu’il faudra dépenser des tonnes d’énergies fossiles pour construire et installer, à 16 km des côtes, ces immenses édifices flottants dont la durée de vie n’est estimée qu’à 20 ans seulement ? Où sera l’écologie lorsqu’il faudra lancer des centrales thermiques pour pallier l’absence de vent ?
Comment prendre au sérieux la conception d’un tel projet quand le 1er vice-président de la Région, M. Codorniou, et l’ensemble des élus régionaux de droite comme de gauche, font fi du facteur « catastrophes naturelles » sur ce secteur et remettent en cause la légitimité du CENALT (centre d’observation et d’alertes aux tsunamis & autres aléas maritimes préoccupants) réalisé par leur camarade, le sénateur Roland Courteau ?

De plus, l’installation de cet ensemble éolien impactera et réduira les zones de Pêche. Est-il bien nécessaire de créer de nouvelles contraintes à cette filière, déjà en grande difficulté ?
La navigation sera, elle aussi, plus compliquée. Celle de plaisance fuira le bassin, le fret maritime, lui, se détournera de ce port industriel. La Région, et donc nous contribuables, pourrons toujours déverser des millions d’euros pour son extension et son développement…

Enfin, le coût prévisionnel de ces 4 éoliennes est de 212 millions d’euros, financé à 80% par le contribuable. Double peine pour nos concitoyens puisque le prix de l’électricité issu de l’éolien offshore est 4 fois supérieur à l’électricité nucléaire.

Le Front National, par ma voix, joue son rôle de lanceur d’alerte. Les élus régionaux du groupe FN-RBM s’opposent à ce projet controversé, antisocial, aux conséquences plus négatives que bénéfiques et dont les risques ne sont pas anticipés.

L’énergie est trop importante pour être le jouet des idéologues et des multinationales. Nous demandons un moratoire sur l’éolien.