Communiqué de presse de Jean-Guillaume Remise,

Vice-Président du groupe FN-RBM au Conseil régional d’Occitanie

 

La guerre aux automobilistes menée par le Gouvernement Macron-Philippe continue à faire des victimes parmi les Français, en particulier ceux qui vivent et travaillent en dehors des grandes métropoles, c’est-à-dire la très grande majorité d’entre nous.
Ainsi les « routes secondaires » de nos gouvernants sont en fait nos routes principales !

L’augmentation brutale et massive des taxes sur le diesel, qui représente 80% des ventes de carburants en France, est un véritable racket fiscal contre nos compatriotes ruraux qui ne peuvent se passer de leur voiture pour emmener les enfants à l’école, faire leurs courses, travailler… En résumé, pour vivre ! La déconnexion est totale avec la réalité des ruraux.

L’Etat voulait récupérer de l’argent; Il récupèrera des chômeurs et des villes mortes partout en France. La menace de fermeture de l’usine Bosch à Onet-le-Château (Aveyron), spécialisée dans les moteurs diesel, avec 1 600 salariés directs et 8 500 à 10 000 emplois indirects sur l’agglomération de Rodez, est le premier avertissement d’une mesure qui créera de nombreux chômeurs.

Premier employeur privé du département, rouage essentiel du tissu économique de l’agglomération ruthénoise, la fermeture de cette usine Bosch signera la mort économique de l’Aveyron puis sa désertification.

Les élus du groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine apportent leur soutien aux salariés de l’usine Bosch à Onet-le-Château ainsi qu’à l’ensemble des sous-traitants, commerçants, habitants et familles qui seront impactés par une fermeture de l’usine.
Ils demandent au Gouvernement de faire marche arrière, donc de réduire les taxes sur les carburants, afin de retrouver des prix justes à la pompe et ainsi redonner du pouvoir d’achat aux Français.