Communiqué de presse de Jean-Guillaume REMISE

Conseiller régional d’Occitanie et Vice-président du groupe Front National – RBM

 

 

Le Front National est favorable à une poilitique de co-développement au niveau de l’Etat et non pas au niveau des Régions.

 

Cependant, la majorité de Gauche du Conseil régional ayant décidé de mener une politique de co-développement au niveau régional, j’ai déposé, au nom du groupe FN-RBM, lors de la Commission plénière du 16 février 2018, un amendement afin d’inclure la dimension « francophonie » dans l’appel à projets 2018 « aide au co-développement international ». Rappelons, par ailleurs, que le vice-président Cros s’était engagé, l’an passé, à la prendre en compte lors d’une réunion de travail.

 

Le maintien et le développement de la francophonie sont des enjeux fondamentaux pour le rayonnement de notre Nation. Nous pensons, contrairement à la majorité de Gauche, que nous devons servir une ambition plus large pour la francophonie et avons donc demandé à travers cet amendement qu’elle prenne sa légitime place dans la politique de coopération de la Région. Comme d’habitude, la Droite de Monsieur Wauquiez s’est alliée avec les socialo-communistes pour refuser de voter en faveur de la francophonie.

 

A ceux qui rêvent d’un monde sans frontière, la francophonie offre pourtant cette opportunité. C’est ce vaste pays sans limite, tout à la fois invisible, spirituel et mental, qui est en chacun des francophones, de Québec à la Corrèze, ou de Wallis au Togo.

 

Pour la francophonie aussi, seul le Front National se mobilise !