Communiqué de presse des élus du groupe FN-RBM au Conseil Régional d’Occitanie

 

Alors que le gouvernement vient d’annoncer la réforme de la SNCF et que la Région Occitanie devrait signer sa nouvelle convention TER dans les prochaines semaines, les élus du groupe FN-RBM au Conseil Régional s’interrogent sur les révélations concernant certaines pratiques douteuses de la SNCF.

En effet, selon « Le Canard Enchainé », la SNCF embellirait ses comptes « en surfacturant » ses services. Ainsi, le pelliculage des rames aux couleurs régionales, l’installation de caméras de surveillance dans les gares ou encore la vente d’autocollants signalétiques seraient autant de moyens pour faire gonfler les contributions financières régionales.

Le Front National s’est toujours méfié des factures présentées par la SNCF. Ainsi, le groupe FN n’a pas validé la signature de la convention SNCF / Languedoc-Roussillon 2007-2014. Il s’est même régulièrement opposé aux clôtures d’exercices comptables et aux avenants de cette même convention, notamment de 2011 et de 2015. De même, en juin dernier, le Front National s’était positionné favorablement à la mesure unilatérale de la Région pour forcer la SNCF à revoir sa copie et à faire preuve de plus de transparence.

Malheureusement, les négociations entre Carole Delga et la SNCF devraient aboutir à la signature d’une nouvelle convention 10 % plus coûteuse que les précédentes (287,5 millions d’euros contre 260 aujourd’hui). Il y a fort à parier que la SNCF aura encore réussi à berner l’exécutif socialiste.

Pour le Front National c’est clair : il faut que la SNCF cesse de prendre les Régions pour des pompes à fric. Dans l’intérêt sur service public, SNCF Mobilités doit livrer aux usagers des trains sûrs, propres, à l’heure, en quantité suffisante et à un coût justifié pour les contribuables.