Domaine de Céleyran : La gabegie socialiste dans toute sa splendeur !

Communiqué de presse des élus du groupe FN RBM au Conseil régional d’Occitanie

En 2009, l’ex-Région Languedoc-Roussillon devenait propriétaire du château de Céleyran situé dans l’Aude. Acheté pour 8 millions d’euros par le Président Georges Frêche, ce domaine de 320 hectares, créé en 50 avant Jésus Christ par Jules César et disposant de la plus grande cave de la région, devait faire l’objet d’un réaménagement en vue d’y installer un parc régional d’activité économique.

Une décennie plus tard, le fameux parc n’existe toujours pas. Laissé à l’abandon par la Région, le château a même été pillé par des vandales. C’est donc une partie du patrimoine régional, financée à prix d’or par le contribuable, qui s’est envolée du fait de l’incapacité des socialistes à tenir leurs promesses.

Consciente du fiasco, Carole Delga vient de tenter de cacher la poussière sous le tapis en bradant le domaine à un exploitant agricole via un bail emphytéotique d’une durée de 75 ans moyennant une redevance annuelle de 15 000€. A ce prix, l’opération ne commencera à être rentable que dans 533 ans !

Deux mois après la vente des locaux de la Région à Barcelone pour 1 339 600€, alors qu’ils avaient été achetés pour 1 415 378€ en 1989, ce nouveau scandale financier illustre parfaitement la méthode de gestion socialiste, dans laquelle l’argent public n’a malheureusement pas beaucoup de valeur…

Il est à noter par ailleurs que la Région n’a toujours pas transmis le bail emphytéotique aux conseillers régionaux. On comprend mieux pourquoi, une fois encore, Carole Delga a choisi de faire passer ce dossier dans l’opacité de la Commission Permanente, avec la complicité de la droite et du centre, à l’abri des regards de la presse et du public.

 

Chômage en Occitanie : Alors que la situation ne cesse de se dégrader, Carole Delga refuse nos propositions de bon sens

Communiqué de presse de Julien Sanchez,

Président du groupe des élus FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie

 

Contrairement à ce qu’affirme la presse nationale, qui répète les éléments de langage du gouvernement, le chômage est en forte hausse en France et en Occitanie, depuis un an.

 

Ainsi, à l’échelle nationale, les chômeurs des catégories A, B et C sont 141 600 de plus qu’en septembre 2016, soit une augmentation de 2,6% en un an. Par rapport à juin dernier, le chiffre pour ces catégories augmente de 1%.

La Région Occitanie parvient à faire encore pire, puisque le nombre de chômeurs des catégories A, B et C, grimpe de 2,9% en un an (de 1,4% sur ces trois derniers mois).

Emmanuel Macron et ses ministres se gargarisent des chiffres de septembre, qu’ils comparent à ceux du mois d’août, et ne prennent en compte que les chômeurs de catégorie A, alors qu’il est évident que la situation économique française ne cesse de se dégrader, pour peu qu’on l’observe dans sa globalité.

 

Au niveau local, le groupe Front National RBM au Conseil régional d’Occitanie a proposé, lors de la Commission permanente d’octobre, d’imposer la clause Molière dans le « Plan Régional en faveur des Pôles d’Echanges Multimodaux ferroviaires ». La clause Molière vise en effet à favoriser l’emploi local et à imposer la langue française sur les chantiers publics, au détriment des travailleurs détachés, qui représentent une concurrence déloyale à l’emploi.

Or, ni la majorité de gauche de Carole Delga, ni le groupe LR, main dans la main avec les élus PS, n’ont voté en faveur de cette mesure, alors qu’elle est déjà appliquée dans d’autres régions françaises.

Tant que les responsables politiques d’Occitanie, aussi bien de gauche -socialiste ou en marche- que de la droite molle, n’adopteront pas les réformes nécessaires, la situation économique de notre région ne cessera hélas de se dégrader.

 

Les habitants de notre région peuvent compter sur les 39 élus du Groupe FN RBM pour toujours proposer activement des alternatives à la politique mortifère pour l’emploi des incompétents de la majorité régionale et de ses séides du groupe LR.

Message de France Jamet pour le 14 juillet

En ce 14 juillet 2017, France Jamet, présidente du groupe des élus FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie, a un message pour vous. Découvrez-le en vidéo :

Sur Facebook :

Message de France Jamet pour le 14 juillet :

Publiée par Groupe Front National - Région Occitanie Languedoc Roussillon Midi Pyrénées sur vendredi 14 juillet 2017

Sur Twitter :

En Occitanie, le Front National gagne en confiance, en voix et en élus !

Tribune libre du groupe des élus FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie

 

Depuis 6 longs mois, de l’élection présidentielle aux législatives, la politique a été au centre de l’actualité.

 

Fidèles à nos engagements, nous sommes restés au travail pour vous défendre au Conseil Régional, car nous savons quelles sont vos préoccupations et vos inquiétudes :

 

  • Les agriculteurs, gersois notamment, n’ont toujours pas reçu le solde des aides PAC 2015 et Mme Delga revient sur ses promesses en réduisant les aides promises à la conversion bio.

 

  • Le leader américain du vin Gallo vient livrer une concurrence déloyale aux vins français, déjà attaqués par la production espagnole.

 

  • Le nombre d’entrées en apprentissage baisse en Occitanie avec des effondrements spectaculaires en Lozère (-69%) ou dans l’Aude (-14,6%).

 

  • Les services publics et les espaces de santé disparaissent à vue d’œil sur l’ensemble de notre territoire.

 

  • Le chômage ne cesse de progresser en Occitanie (+ 9 points par rapport à la moyenne nationale).

 

(…)

 

Pendant ce temps, Mme Delga s’est évertuée à aller soutenir, dans toute la région, ses candidats PS. Au lieu de s’employer à résoudre les problèmes régionaux, elle a préféré faire campagne pour ses amis en tant que Présidente de Région, alors qu’elle n’était même pas candidate. Il sera d’ailleurs intéressant de voir si les frais liés à ces déplacements ont bien été inscrits dans les comptes de campagnes des candidats PS.

 

Elle n’a pas réussi à éviter la débâcle socialiste. La majorité des candidats qu’elle a soutenus ont été sèchement battus, parfois dès le 1er tour ! Une vraie machine à perdre ! Le PS, laminé dans notre région, passe de 36 à 3 députés. C’est sans aucun doute la plus belle démonstration du rejet massif de la gestion socialiste.

 

Mme Delga et le PS sont les grands perdants de ces élections. Cette défaite cuisante aura des conséquences au sein de la « majorité » au Conseil Régional. Déjà bien fragile, elle ne tient aujourd’hui plus qu’à un fil. La Présidente de Région va devoir multiplier les concessions pour garder un semblant d’unité, au risque de ne plus rien faire du tout et de laisser la situation se dégrader au détriment de l’intérêt général.

 

Dans le même temps, vous nous avez clairement renouvelé votre confiance en envoyant à l’Assemblée Nationale 3 Députés patriotes. Louis Aliot, Emmanuelle Ménard et Gilbert Collard sauront faire entendre votre voix pour défendre notre pays, nos valeurs et nos traditions. Cet excellent résultat amène, de fait, notre Présidente de groupe, France Jamet, à reprendre le flambeau du combat régional et patriote en tant que Députée française au Parlement Européen.

 

Le combat continue. Vous pouvez compter sur nous. Suivez-nous sur fn-occitanie.fr !

Dimanche, votons Marine pour remettre la France en ordre !

Clip officiel de campagne du 2nd tour | Marine 2017

📢 Découvrez et partagez le clip de campagne officiel du 2nd tour de Marine Le Pen !Abonnez-vous à la chaîne YouTube ➡️ https://www.youtube.com/marine2017officielVisitez le site officiel de campagne ➡️ www.marine2017.fr

Publiée par Marine Le Pen sur jeudi 4 mai 2017
Marine dévoile #LeVraiMacron

A voir !Quand Marine dévoile #LeVraiMacron :

Publiée par Groupe Front National - Région Occitanie Languedoc Roussillon Midi Pyrénées sur vendredi 5 mai 2017
Marine Le Pen invitée de RTL Matin (05/05/2017)

Marine Le Pen était ce matin l'invitée de RTL Matin :

Publiée par Marine Le Pen sur vendredi 5 mai 2017
Réunion publique de Marine Le Pen à Ennemain (05/05/2017)

Suivez en direct le discours de Marine Le Pen à Ennemain :Visitez le site officiel de campagne ➡️ https://www.marine2017.fr

Publiée par Marine Le Pen sur jeudi 4 mai 2017
Marine Le Pen invitée de « Bourdin Direct » (03/05/2017)

« J'ai levé le voile sur qui est M. Macron, d'où il vient, quels sont les intérêts qu'il défend. »Marine Le Pen était ce matin l'invitée de « Bourdin Direct » sur RMC et BFMTV :👉🏻 www.marine2017.fr

Publiée par Marine Le Pen sur jeudi 4 mai 2017
2017 Le Débat : « Il faut desserrer le numerus clausus. »

« Il faut desserrer le numerus clausus pour permettre la formation de plus de médecins. »— Marine Le Pen, 2017 : Le Débat, le 03/05/2017 👉🏻 www.marine2017.fr

Publiée par Marine Le Pen sur mercredi 3 mai 2017

Pour une Occitanie libre, sûre, fière, puissante, durable, juste et prospère !

Tribune libre des élus du groupe FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie
Carole Delga vient d’essuyer un véritable revers politique en Occitanie. Le candidat socialiste Benoît Hamon qu’elle soutenait n’a obtenu que 6,35 % des suffrages. Dans le même temps, engagée en décembre 2015 par Louis Aliot lors des régionales, la dynamique en faveur de Marine Le Pen s’est envolée au niveau national du Languedoc Roussillon jusqu’en Midi-Pyrénées. Cet élan patriote porte de nouveaux espoirs. Il révèle aussi un désaveu franc et massif à l’égard de la gestion socialiste menée en Occitanie. De ce scrutin et ceux à venir, on peut tirer deux enseignements :
1. Mme Delga est désormais minoritaire dans l’opinion et n’a plus de légitimité au sein de sa propre majorité « de circonstance », désormais éclatée.
2. Vous souhaitez tous et majoritairement + de France et moins d’Europe ultralibérale, + de sécurité et moins de laxisme, + d’investissement et moins de gaspillage, + de protection et moins de précarité, + d’emploi et moins de mondialisation sauvage. C’est ce que nous défendons jour après jour au Conseil Régional. Et si les propositions que nous présentons ont été chaque fois rejetées, nous ne désarmons pas. Nous finirons par obtenir gain de cause.
• Nous avons demandé l’instauration de la clause Molière pour favoriser l’emploi de travailleurs francophones à qui sont préférés les travailleurs détachés. Mme Delga a refusé.
• Nous avons proposé la création d’un plan d’action spécifique dédié à l’autisme pour une meilleure prise en charge régionale. Mme Delga a refusé.
• Nous avons exigé le respect des engagements sur les aides à la filière Bio bloquées par l’Union Européenne. Mme Delga a refusé.
• Nous avons présenté un vœu de soutien aux forces de l’ordre et de sécurité. Mme Delga a refusé.
• Nous avons dénoncé la concurrence directe et déloyale de l’Espagne en matière de fruits et légumes en réclamant l’instauration de circuits courts afin de consommer nos produits locaux. Mme Delga l’a refusé.
À l’instar de ces exemples, toutes nos propositions (+ d’une centaine) sont rejetées à la demande de Mme Delga, par la gauche et par ses « alliés » de droite (LR et Centre). Nous sommes les seuls à dénoncer cette dérive totalitaire. La violence du geste de Mme Delga arrachant le micro d’un de nos élus en assemblée en est un triste modèle.
Cette négation du suffrage, ce reniement de vos intérêts, cette politique d’austérité dictée par Bruxelles, ce système oligarchique déliquescent massivement rejetés, sont antidémocratiques. Nous, nous respectons la démocratie. Nous entendons vos préoccupations. Nous portons votre parole. Désormais le rejet du PS change le rapport de force en Occitanie. Il est bien temps que justice vous soit rendue